Race Matters: Un policier noir de San Diego poursuit après avoir été puni pour s'être plaint d'un dessin animé raciste utilisé à l'entraînement

Un policier de San Diego intente une action en justice après avoir été puni pour s'être plaint d'un dessin animé raciste utilisé dans la formation

Un officier de police californien se dirige vers le tribunal pour faire face à son service de police après avoir déclaré avoir été réprimandé pour avoir été offensé par une caricature manifestement raciste utilisée lors de la formation.

passant par NBC San Diego

Un sergent de la police de San Diego poursuit la ville et le service de police pour harcèlement et représailles après s'être plaint d'un dessin animé diffusé lors d'une formation.



Le procès déposé mercredi allègue que le Sgt. Arthur Scott a été réaffecté et a refusé une promotion parce qu'il a pris la parole après avoir vu ce qu'il considérait comme un dessin animé offensant au musée de la police de San Diego.

Le dessin animé a été inclus dans la plainte et montre un singe vêtu d'un uniforme de la police de San Diego marchant en patrouille. Dans le dessin animé, l'officier est étiqueté 'Cop McCarter', une référence à l'officier Frank McCarter, le premier policier afro-américain de la ville.

Scott a déclaré avoir vu le dessin animé avec d'autres officiers lors d'une session de formation en août 2014 dirigée par le lieutenant à la retraite du SDPD, Tom Giaquinto.

Après la formation, Scott, qui est vice-président de la San Diego Police Black Officers Association, a parlé à un superviseur du dessin animé et lui a dit qu'il n'avait pas sa place dans la formation de la police, selon la plainte.

Il a dit qu'il avait été appelé dans le bureau du chef adjoint Todd Jarvis pour discuter de la caricature. Selon le dossier de plainte, Jarvis a déclaré à Scott que le dessin animé ne ferait plus partie de la session de formation, mais a en même temps tenté de défendre son utilisation.

Scott affirme que son 'transfert forcé' à la division centrale le 7 janvier était le résultat de la plainte et qu'il était un 'membre franc du SDPBOA'.

D'après l'apparence de cette photo manifestement raciste et compte tenu du fait que le département a été assez audacieux pour l'utiliser dans un cours de formation, on devinerait que cette affaire se terminera par ce département de police prenant un L bien mérité.

Articles Populaires