La famille d'un homme noir tué par balle dans le dos par la police alors qu'il s'enfuyait en portant une épée de samouraï dépose un procès de 2 millions de dollars

La famille d'un homme noir tué par balle dans le dos par la police dépose une plainte

Les meurtres injustifiés par la police de jeunes hommes noirs à travers le pays sont toujours en augmentation, mais un cas en particulier pose la question de savoir s'il entre ou non dans cette catégorie.

passant par Fox Nouvelles Salt Lake City

La famille de Darrien Hunt, qui a été tué par balle par la police de Saratoga Springs en septembre dernier, porte son combat pour la justice devant les tribunaux fédéraux.



Ils prévoient de déposer une plainte pour droits civils alléguant une mort injustifiée vendredi matin, et ils demandent des millions de dollars de dommages et intérêts.

L'avocat de la famille de Hunt, Bob Sykes, a déclaré que le facteur clé dans l'affaire serait de prouver que Darrien était déjà au sol et non une menace lorsque la police a tiré le coup fatal.

'Il ne voulait pas abandonner l'épée et il a décollé et ils ont tiré sur lui', a déclaré Sykes. «Ils l'ont poursuivi, il portait son pantalon très bas sur ses hanches. Quand il est arrivé dans la partie nord du Panda Express, ils sont tombés et l'ont fait trébucher et alors qu'il descendait ou au sol, il a été abattu par l'officier et tué.

Sykes a détaillé les circonstances entourant la mort par balle dans un nouveau procès de 44 pages. Il pense que la police a provoqué l'homme de 22 ans : 'Ils prétendent qu'il a brandi l'épée'.

C'était le 10 septembre 2014 lorsque la police de Saratoga Springs répondait à un appel concernant un homme avec une épée. Une vidéo de surveillance publiée des mois plus tard montre Hunt sprintant tout en étant poursuivi par deux officiers, qui lui ont ensuite tiré dessus à plusieurs reprises. Les procureurs du comté d'Utah ont jugé la fusillade justifiée.

Le nouveau procès pour mort injustifiée dit en partie: « Darrien ne violait aucune loi en marchant ouvertement avec une épée. Le bureau portait une caméra corporelle au moment de l'incident. Apparemment, il ne l'a pas allumé. Darrien a été tué par un ou plusieurs des trois derniers coups de feu.

Six coups ont été tirés et toutes les balles l'ont atteint.

Sur la base des faits de cette affaire jusqu'à présent, contrairement à de nombreux autres jeunes hommes noirs victimes de récents meurtres par la police, cet homme était armé d'une épée de samouraï. Cependant, il tournait le dos aux officiers et sa famille prétend qu'il était en position de se rendre.

Quelle est votre opinion sur tout cela, PIANO fam? Discutons.

Articles Populaires