«Je viens de me faire tirer dessus» La victime de la fusillade en Arizona prend Snapchat de blessure avant d'appeler les flics

Une victime d'une fusillade en Arizona prend un selfie avant d'appeler la police

Oh les réseaux sociaux….que ferions-nous sans vous ????

Rapports de la centrale AZ :

Alors, quelle est la première chose que vous feriez si vous vous faisiez tirer dessus ?

Si vous êtes Isaac Martinez, vous prenez une photo de vous et vous la publiez sur les réseaux sociaux.



Sur Facebook, il a informé ses quelque 1 200 amis de son statut.

'Alors je suis à la maison et bien ! Je n'ai pas de blessures compliquées et je devrais bien guérir », déclare Martinez sur Facebook. 'J'ai eu une balle qui m'a touché par derrière et m'a traversé l'épaule et est sortie de ma zone collante. Plus haut ou plus bas, ça pourrait toucher une artère ou me briser l'omoplate. C'était un succès miracle.

Il a également détaillé la scène de tournage au fur et à mesure qu'elle se déroulait.

«Il (le suspect) est entré et a demandé mes clés pour une voiture de fuite. Bien sûr, j'ai dit non, et ensuite il a sorti un pistolet et l'a armé. Dès que je l'ai vu, j'ai commencé à reculer. Et a crié à tout le monde de reculer et de descendre.

La prochaine chose que j'ai su, c'est que je touchais le sol, je me suis levé aussi vite que je suis tombé et j'ai couru par la sortie arrière. Au même moment, l'agresseur avait commencé à décoller dans la voiture de mon chef instructeur. Quand j'ai vu qu'il était parti. J'ai remarqué les flics et les camions de pompiers dans la rue et j'y suis allé.

Peut-être pas ironiquement, Martinez répertorie 'sh ** se produit' comme sa citation préférée sur sa page Facebook.

Les réseaux sociaux bouleversent les priorités de chacun. SMH…

Articles Populaires